o n l a l u

http://www.onlalu.com/

o n l a l u est un site de critiques et d'informations littéraires animé par une rédaction et ouvert aux internautes.

L'Arbre d'obéissance
10 novembre 2019

Le moine perché

Joël Baqué signe un roman étonnant, énigmatique et original. Il y parle de
Syméon, saint chrétien syrien du 4e siècle, inventeur du stylitisme, une forme
d’ascèse consistant pour un ermite à s’installer en haut d’une colonne pour
prier. Théodoret de Cyr, évêque et historien ecclésiastique, est le biographe
du fameux anachorète qu’il a connu dans sa jeunesse. Il relate donc ses
propres souvenirs assortis de réflexions, le moine stylite s’étant cadenassé
dans le silence, la prière et les mortifications spectaculaires.
Parallèlement, Théodoret se raconte, lui l’ancien berger devenu théologien
qui, à seize ans, entend l’appel de Dieu et rejoint le monastère de Téléda
contre l’avis de ses parents.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Cora dans la spirale
3 novembre 2019

**Pour le Goncourt 2019**
**Millepages à Vincennes aurait choisi
" Co** **ra dans la spirale " de Vincent Message**
**et c'est dans le**
[ **q u o i  l i r e ?
#87**](https://www.onlalu.com/quoilire?overlay=millepages)

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Une bête au paradis
18,00
3 novembre 2019

**Pour le Goncourt 2019**
**La librairie Maupetit à Marseille aurait choisi**
**" Un bête au paradis " de Cécile Coulon**
**et c'est dans le**
[ **q u o i  l i r e ?
#87**](https://www.onlalu.com/quoilire?overlay=Maupetit)

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Le Prix

Albin Michel

17,00
3 novembre 2019

**Pour le Goncourt 2019**
**la librairie tome 7 à Paris aurait choisi**
**" Le prix " de Cyril Gely**
**et c'est dans le**
[ **q u o i  l i r e ? #87**](https://www.onlalu.com/quoilire?overlay=Tome7)

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

La Tempête qui vient
3 novembre 2019

Ellroy se serait-il égaré ?

J’ai lu la première partie de « La Tempête qui vient », le nouveau roman de
James Ellroy, tome 2 de son deuxième quatuor de Los Angeles. Je ne suis pas
allé au-delà de ces 164 premières pages mais je peux partager les impressions
qu’elles m’ont laissées. C’est à ce moment-là du livre que j’ai admis n’y
prendre aucun plaisir, n’avoir aucune envie d’affronter les 534 pages
restantes et être prêt à chercher une autre lecture plus accueillante. Autant
« Perfidia » (2015) m’avait ébloui de bout en bout, parfaite synthèse des
obsessions et des ambitions du « Chien Fou », autant cette suite (du moins le
début) m’a semblé froide et brumeuse, répétitive et hermétique.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u