1789. Les Français ont la parole, Cahiers de doléances des États généraux
EAN13
9782070450862
ISBN
978-2-07-045086-2
Éditeur
Folio
Date de publication
Collection
Folio histoire (210)
Nombre de pages
352
Dimensions
18 x 17 x 1 cm
Poids
177 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
944.041
Fiches UNIMARC
S'identifier

1789. Les Français ont la parole

Cahiers de doléances des États généraux

De ,

Folio

Folio histoire

Offres

«Il existe, soutient Chateaubriand, un monument précieux de la raison en France : ce sont les cahiers des trois ordres en 1789. Là se trouvent consignés, avec une connaissance profonde des choses, tous les besoins de la société.» La Révolution est née de la conjonction d’une crise économique et d’une crise politique où s’affrontaient la monarchie, incapable de se réformer, l’aristocratie, attachée à ses privilèges, la bourgeoisie, enrichie par la prospérité économique de la veille et enhardie par les Lumières au point
de vouloir gouverner, et les éclats inattendus, anciens dans beaucoup de leurs traits, nouveaux dans d’autres, du prolétariat des villes et des campagnes subitement poussé à de brutales et massives initiatives. Dans ce climat complexe furent rédigés, en toute liberté, le plus souvent à la fin de l’hiver 1788 et au début du printemps 1789, en pleine crise, des dizaines de milliers de cahiers de doléances. Pour la première fois, la majeure partie du peuple de France a la parole. Des dizaines de milliers de cahiers, Pierre Goubert et Michel Denis ont extrait les passages les plus significatifs et les plus vivants. Le lecteur demeure frappé par leurs contradictions, leur médiévalité autant que par leur nouveauté.
Suivi d'un Glossaire pratique de la langue de quatre-vingt-neuf
Des dizaines de milliers de cahiers, Pierre Goubert et Michel Denis ont extrait les passages les plus significatifs et les plus vivants. Le lecteur demeure frappé par leurs contradictions, leur médiévalité autant que par leur nouveauté.
S'identifier pour envoyer des commentaires.