INFO COVID 19

Un service de retrait " Cliquez & Collectez" organisé via notre site et par mail reste disponible de façon à limiter les risques de contagion et les contacts au maximum.

Nous serons ouverts en accès libre du Mardi au Samedi de 10h à 19h en vous demandant de venir si possible aux heures les plus creuses le matin et en début d'après midi, de façon à ne pas dépasser la jauge limite du magasin, de porter un masque et vous laver les mains avec le gel hydroalcoolique mis à disposition à l'entrée. Prenez soin de vous et de vos proches.

                                                                       Joyeuses fêtes de Noël à tous!

Protéger : l'obligation du chef d'État, Comment échapper au prétendu dilemme entre efficacité autoritaire et impuissance libérale ?
EAN13
9782370322876
ISBN
978-2-37032-287-6
Éditeur
IFJD
Date de publication
Collection
THESES
Nombre de pages
774
Dimensions
24 x 16 x 4 cm
Poids
1222 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Protéger : l'obligation du chef d'État

Comment échapper au prétendu dilemme entre efficacité autoritaire et impuissance libérale ?

Ifjd

Theses

Indisponible
Certains voudraient nous imposer un choix entre un dictateur providentiel et un démocrate soi-disant paralysé par la règle de droit, ou encore entre un unilatéralisme vainqueur et une Cour pénale internationale qui serait incapable de condamner, ni même de juger, les coupables. Comment tenir en échec ce prétendu dilemme entre efficacité autoritaire et impuissance libérale ? C'est à cette question que le présent livre essaie de répondre en étudiant l'obligation de protéger qui incombe au chef d'État en vertu des Constitutions et du droit international. La thèse analyse d'abord les sources de l'obligation de protéger du chef d'État, successivement théorisée, constitutionnalisée et internationalisée, puis l'exécution de cette obligation résultant de prérogatives, d'immunités et de contrôles de la protection. Le chef d'État, à l'interface des ordres juridiques interne et international, a une obligation spécifique de protection des populations. Celle-ci doit faire l'objet de contrôles juridictionnel et politique distincts. La thèse conclut à l'utilité d'institutionnaliser diverses modalités d'une responsabilité politique internationale, ce qui conduit à « individualiser » le concept de « responsabilité de protéger », en l'appliquant spécifiquement au chef d'État.
S'identifier pour envoyer des commentaires.