INFO COVID 19

Un service de retrait " Cliquez & Collectez" organisé via notre site et par mail reste disponible de façon à limiter les risques de contagion et les contacts au maximum.

Nous serons ouverts en accès libre du Mardi au Samedi de 10h à 19h en vous demandant de venir si possible aux heures les plus creuses le matin et en début d'après midi, de façon à ne pas dépasser la jauge limite du magasin, de porter un masque et vous laver les mains avec le gel hydroalcoolique mis à disposition à l'entrée. Prenez soin de vous et de vos proches.

                                                                       Joyeuses fêtes de Noël à tous!

Une histoire visuelle de Solidarnośc, Une histoire visuelle de Solidarnosc (1976-1984)
EAN13
9782735127221
ISBN
978-2-7351-2722-1
Éditeur
Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris
Date de publication
Collection
54
Nombre de pages
288
Dimensions
15 cm
Poids
300 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Une histoire visuelle de Solidarnośc

Une histoire visuelle de Solidarnosc (1976-1984)

Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

54

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Les grèves d'août 1980 aux chantiers navals Lénine de Gdańsk furent
essentielles dans la sortie du communisme en Europe centrale. Solidarność fut
bien plus que le premier syndicat libre et autonome, séparé du Parti. C'est un
incroyable mouvement social qui regroupa des millions d’individus, en Pologne
et ailleurs, et mena à l’une des plus importantes révolutions pacifiques dans
l’Europe du xxe siècle. Quarante ans plus tard, par-delà les questions
mémorielles de l’après-1989, ce moment d’éveil des consciences continue de
fasciner. Il interroge les formes d’engagement dont sont capables les acteurs
d’une société pour imaginer l’impossible et le faire advenir.

L’auteure de cet ouvrage interroge l’idée même de solidarité en confrontant
les traces visuelles de ce passé révolutionnaire. Elle éclaire tout autant ses
mythes que ses figures invisibles, occultées par le récit dominant. Ania
Szczepańska montre comment ces archives contribuent à nous rendre le passé
sensible, à le transmettre et à façonner les imaginaires. Elle questionne leur
puissance mobilisatrice et révèle leur richesse narrative.
S'identifier pour envoyer des commentaires.