INFO COVID 19

Un service de retrait " Cliquez & Collectez" organisé via notre site et par mail reste disponible de façon à limiter les risques de contagion et les contacts au maximum.

Nous serons ouverts en accès libre du Mardi au Samedi de 10h à 19h en vous demandant de venir si possible aux heures les plus creuses le matin et en début d'après midi, de façon à ne pas dépasser la jauge limite du magasin, de porter un masque et vous laver les mains avec le gel hydroalcoolique mis à disposition à l'entrée. Prenez soin de vous et de vos proches.

                                                                       Joyeuses fêtes de Noël à tous!

LES ANARCHISTES DANS LA VILLE - REVOLUTION ET CONTRE-REVOLUTION A BARCELONE,  1898-1937, Révolution et contre-révolution à Barcelone,  1898-1937
EAN13
9782748904215
ISBN
978-2-7489-0421-5
Éditeur
Agone
Date de publication
Collection
MEMOIRE SOCIALE
Nombre de pages
432
Dimensions
21 x 12 x 0 cm
Poids
1 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Anarchistes Dans La Ville - Revolution Et Contre-Revolution A Barcelone, 1898-1937

Révolution et contre-révolution à Barcelone, 1898-1937

Agone

Memoire Sociale

À paraître
La révolution de l'été 1936 en Espagne est le plus puissant mouvement anarchiste de l'histoire, et l'épicentre s'en trouve à Barcelone. Chris Ealham donne une étude complète (économique, sociale, urbaine, culturelle et bien sûr politique) des fondements de ce mouvement à nul autre pareil.
À côté de l'image bien connue de la Barcelone de Gaudi, la ville symbole de l'utopie moderniste, Chris Ealham rappelle la réalité cauchemardesque d'une capitale de la misère grandie trop vite. Le fossé entre les deux villes, bourgeoise et populaire, y est bien plus profond qu'ailleurs et il tourne à l'affrontement violent au tournant du xxe siècle, quand commencent les attentats à la bombe, suivis par les premières grandes grèves insurrectionnelles.
C'est dans ce cadre urbain bien particulier que le retour de la République en 1931 ouvre une période clé pour l'histoire du mouvement anarchiste. C'est le cycle répression-radicalisation, avec la multiplication des grèves militarisées et la pratique de l'expropriation armée. La montée des forces de la droite réactionnaire débouche ensuite sur le ralliement des anarchistes au Frente popular, puis sur l'immense soulèvement populaire qui suit le putsch de Franco.
S'identifier pour envoyer des commentaires.