Notre-Dame de Paris (édition enrichie)

Paris, 1482. Autour de la belle bohémienne Esmeralda, dont la danse résonne sur le parvis de Notre-Dame, gravitent trois prétendants prêts à tout pour la conquérir : Phoebus, noble capitaine, Claude Frollo, prêtre sans foi, et le célèbre Quasimodo, bossu au grand cœur... Surplombant le roman, la cathédrale, vivifiante Babel, lieu de refuge et d'épouvante aussi, voit se presser autour d'elle le peuple, acteur de l'Histoire en marche. Récit historique à la langue pittoresque et roman noir tout de meurtres et de mystère, Notre-Dame de Paris connaît, aujourd'hui encore, une popularité sans égale. Ainsi que l'écrivait Lamartine à l'auteur en 1831 : « C'est une œuvre colossale, une pièce antédiluvienne. [...] Je ne vois rien à comparer dans nos temps à Notre-Dame. C'est le Shakespeare du roman, c'est l'épopée du Moyen Âge, c'est je ne sais quoi ; mais grand, fort, profond, immense, ténébreux comme l'édifice dont vous en avez fait le symbole. » Dossier : 1. L'histoire de l'œuvre 2. Victor Hugo : le patrimoine en débat 3. Roman historique et roman noir 4. Les adaptations de Notre-Dame de Paris


Les Piliers de la Terre

Ken FOLLETT

Robert Laffont

XIIe siècle. L'Angleterre est déchirée par la guerre civile et affaiblie par la famine et une épouvantable crise religieuse. À Kingsbridge, la construction de la plus grande cathédrale du monde suscite rivalités, violences et luttes de pouvoir. Les destins de Philip, le prieur, Jack, le bâtisseur ou la jeune aristocrate Aliena s'entremêlent dans cette superbe épopée romanesque où l'amour et la haine sont omniprésents.
Une fresque monumentale par le plus grand bâtisseur de romans historiques de notre époque.


Notre-Dame De Paris

Victor Hugo

Bibebook

Notre-Dame de Paris relève du genre du roman historique, qui est à la mode au début du XIXe siècle, de même que la période du Moyen Âge qui suscite un intérêt nouveau de la part des écrivains et des poètes à partir des années 1820, sous l'impulsion d'auteurs comme Chateaubriand ou Madame de Staël. Mais Victor Hugo ne se considère pas comme tenu de respecter la vérité historique à tout prix et n'hésite pas à modifier le détail des faits et à resserrer l'intrigue pour faire mieux ressortir le caractère de personnages historiques comme Louis XI ou pour mettre en avant sa vision de l'Histoire. Au moment de sa parution, le roman de Hugo reçoit dans la presse française des critiques en majorité élogieuses. L'avis le plus sévère est celui du romancier Honoré de Balzac, qui écrit à Berthoud le 19 mars 183115 : « Je viens de lire Notre-Dame — ce n'est pas de M. Victor Hugo auteur de quelques bonnes odes, c'est de M. Hugo auteur d'Hernani — deux belles scènes, trois mots, le tout invraisemblable, deux descriptions, la belle et la bête, et un déluge de mauvais goût — une fable sans possibilité et par-dessus tout un ouvrage ennuyeux, vide, plein de prétention architecturale — voilà où nous mène l'amour-propre excessif. » 6 janvier 1482, jour de fête des fous. Dans la grande salle du palais de justice, on représente un mystère du poète Gringoire ; sur le parvis danse la bohémienne Esméralda. Le sonneur de Notre dame, le hideux Quasimodo essaie de l'enlever sur l'ordre de l'archidiacre Claude Frollo, mais elle est sauvée par le beau capitaine Phoebus de Chateaupers ...


Notre-Dame de Paris

Hugo Victor

Thélème

17,00

Notre-Dame de Paris

Victor Hugo

Les éditions Pulsio

Paris, 1482. Frollo, l'archidiacre de Notre-Dame désire Esmeralda, la jeune et très belle bohémienne. Il ordonne à Quasimodo, le hideux sonneur de cloches de s'emparer d'elle. Elle est sauvée par le capitaine Phoebus, dont elle s'éprend. Frollo poignarde Phoebus et laisse accuser Esmeralda. Quasimodo entraîne la jeune fille dans la cathédrale pour lui offrir un asile. Inquiets de sa disparition, les truands, compagnons d'Esmeralda, attaquent Notre-Dame pour libérer la jeune fille. Ils sont repoussés par Quasimodo. Frollo assiste à la pendaison d'Esmeralda, mais Quasimodo, secrètement amoureux, va la venger...