Propriété privée

Propriété privée

Julia Deck

Les Éditions de Minuit

  • par (Libraire)
    5 octobre 2019

    Voisins-voisines

    Devenir propriétaire! C'était le rêve de ce couple parisien. Ils ont tout fait pour le réaliser et ont acheté une maison mitoyenne dans un écoquartier.
    Tout allait pour le mieux jusqu'à l'installation de leurs nouveaux voisins, les Lecoq.
    Et le rêve se transforme tout à coup en cauchemar, bruit, odeurs désagréables, fêtes incessantes avec tout le voisinage. C'est devenu insupportable. La tension monte, l'ambiance devient de plus en plus inquiétante, grinçante, angoissante.

    Julia Deck joue avec les personnages et fait de son roman une sorte de thriller. Une fois de plus je salue son écriture rapide, précise et efficace.

    J'adore et vous invite à lire cette pépite dès que possible.


  • 29 septembre 2019

    Nos chers voisins

    Ah, le rêve français d’accès à la propriété ! Dans le dernier roman de Julia
    Deck, ce souhait devient réalité pour un couple de bobos parisien, les
    Caradec. Charles, névrosé, est en arrêt de maladie ad vitam aeternam, et sa
    femme, la narratrice, travaille pour un bureau d’urbanisme. Après trente ans
    de vie commune en location, ils ont trouvé l’endroit idéal, en adéquation avec
    leur conscience écologique, et ont déménagé dans un écoquartier de banlieue,
    un ensemble de logements avec jardins, terrasses et panneaux solaires. Une
    semaine après les Caradec, les Lecoq emménagent à leur tour dans la maison
    mitoyenne, mais la rencontre avec cette famille envahissante et bruyante gâche
    le sentiment de satisfaction des premiers. Et ce n’est qu’un début. Au fil des
    mois, les ennuis s’accumulent : chat intrusif, échangeurs thermiques en panne,
    isolation phonique défaillante, travaux insupportables qui mettent leurs nerfs
    à vif, et pour comble, tous les voisins semblent s’apprécier, organisent
    apéritifs et petites fêtes en excluant nos Caradec…

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    28 septembre 2019

    Coup de cœur de la chouette

    Julia Deck nous régale à nouveau de son style inimitable, mettant cette fois-ci en scène un éco-quartier de la banlieue parisienne dans lequel viennent d'emménager plusieurs familles. Alors que tout devrait ressembler au Paradis (au moins celui des "bobos"), la désillusion va vite pointer son nez. Puis l’agacement, et ensuite la haine... Jusqu'au jour où le chat disparaît. Délicieusement malsain !


  • par (Libraire)
    28 septembre 2019

    Coup de coeur d'Evelyne

    Les Carradec, jeune couple de Parisiens lassés de la vie en appart, décident de franchir le pas : ils vont acheter une maison dans un de ces nouveaux lotissements périphériques, ces lotissements écolos avec des voisins écolos, des enfants éduqués avec bienveillance… mais dès la première ligne, on sent que les évènements ont pris une mauvaise tournure : « J’ai pensé que ce serait une erreur de tuer le chat, en général et en particulier, quand tu m’as parlé de ton projet pour son cadavre. »
    C’est sans aucun doute le roman le plus drôle de cette rentrée ! Un humour décapant qui nous emmène peu à peu vers une étrangeté qui nous inquiète et nous amuse.


  • 25 septembre 2019

    Un éco-quartier, des voisins bobos, des animaux hostiles, des travaux à la pelle : secouez le tout et obtenez le roman le plus explosif de la rentrée...
    Irrésistible !
    François et Guillaume


  • par (Libraire)
    11 septembre 2019

    Une belle maison dans un bel éco-quartier, la promesse d'un nouveau départ?

    Malheureusement, les choses vont vite dégénérer...
    Une atmosphère où la suspicion et le doute font monter irrémédiablement la tension car l'hypocrisie règne en maître, même au sein de son propre foyer...

    Aude


  • par (Libraire)
    30 août 2019

    Une des pépites de la rentrée

    Formidable Julia Deck qui écrit pour notre plus grand plaisir un livre dans l’air du temps… Ils sont heureux, ils viennent d’acheter une maison dans un écoquartier, ils vont pouvoir vivre au grand air et partager une démarche écocitoyenne avec les voisins. Tout est pour le mieux.
    Sauf que rien ne se passe comme prévu, il y a du bruit, des odeurs, des voisins, petit à petit, une tension s’installe, un léger malaise, comme une petite musique du doute.
    C’est avec un soupçon de machiavélisme que Julia Deck nous offre un livre extrêmement drôle et intelligent. Une des pépites de la rentrée.


  • par (Libraire)
    24 août 2019

    L'enfer, c'est les autres...

    Accéder à la propriété, un gage de sérénité ? C'est du moins ce que pensait notre couple en s'installant dans cet éco-quartier flambant neuf. Mais les soucis ne poussent pas que dans les bacs à fleurs... Férocement drôle, joyeusement noir !
    Christelle


  • par (Libraire)
    6 août 2019

    Conseillé par Fabienne, libraire

    Voilà un roman court, nerveux et incisif, avec une écriture au cordeau, une bonne dose de cynisme et une précision d'entomologiste dans son observation d'un lotissement "bobo". Ce qui pourrait n'être qu'un banal vaudeville de voisinage monte progressivement en puissance. On rit jaune mais on rit !


  • par (Libraire)
    6 août 2019

    Déraillement

    Quel doux rêve d'accéder à la propriété privée ! Ah oui ? Un rêve ? Sauf quand tout déraille, que le vernis social craque. Mais est-ce vraiment une sortie de route incontrôlée ? Lisons Julia Deck qui nous embarque dans une folie désinvolte et délicieuse !


  • par (Libraire)
    12 juin 2019

    Ça commence comme un texte hilarant, qui devient de plus en plus inquiétant et sombre jusqu'à une apothéose finale assez imprévisible... quoique.
    L'enfer, c'est les autres, c'est bien ça ?


  • par (Libraire)
    2 juin 2019

    Diabolique

    Ce roman est sensationnel ! Brillant, élégant, d'une noirceur implacable, un tour de force littéraire magistral qui n'a de cesse d'aviver la méfiance du lecteur, de le pousser à élaborer des schémas et des suppositions, de le surprendre jusqu'au dernier mot. N'auriez-vous pas raté votre première lecture, manqué une étape, un mot, une réflexion, rejeté mentalement trop tôt un protagoniste ? S'agit-il d'un long délire imaginaire, une simple vue de l'esprit, disons, un peu diabolique ou un simple plan de construction chimérique ? Réjouissez-vous vous allez le lire une première fois et peut-être deux, on ne sait jamais...